Noya – la suite !


La suite n’est pas forcément toute belle :/ Plus de 100€ de dépense pour :

  • l’achat de 2 blocs optiques chez Unibrain : je n’arrivais plus à remonter le mien dans le “bon” ordre suite à une fausse manipulation…
  • l’achat d’un film de verre effect “mat” pour coller à la future table.

De plus, en mettant à jour Ubuntu Intrepid, Clutter ou la librairie GL est tout cassé… Je n’arrive plus à effectuer un seul rendu 🙁

Néanmoins, le projet avance avec comme nouveauté :

  • une interface d’effet, venant s’interfacer entre le son et la sortie audio
  • un objet effet LADSPA : il permet d’utiliser n’importe quel effet LADSPA sur la table ! Vive les filtres haut/bas, effet reverse… ^^

Noya – caméra et infrarouge


Une belle nuit. Il y avait encore une semaine, je pensais m’être trompé sur l’achat du projecteur infrarouge. De pleine face, la caméra visualisait le projecteur IR, mais pas la projection sur un mur blanc. Et pendant mes premiers tests, l’alimentation avait laché…
Ce soir, j’ai démonté de nouveau la caméra (pour la 3ème tentative), et j’ai réussi à démonter le bloc optique ! Il y avait bien une lentille anti-IR, d’une épaisseur de 3mm… Je retire cette lentille, remonte le tout et… BINGO !

capture IR fiducial

Après les tests sous la table en verre, il semblerai que la capture soit plus fluide avec le projecteur.

Concernant le logiciel Noya, de grosses modifications ont été apporté :

  • ajout de modules (objets, widgets…)
  • ajout de configuration de scènes
  • passage de paramètres à la ligne de commandes (pour charger une scène)

Il y a actuellement 2 objets implémentés :

  • obj_sample : objet qui lit un fichier audio en boucle ou non, avec le contrôle sur le volume
  • obj_sequencer : objet qui lit plusieurs fichiers audio à la suite, selon un nombre de mesure (suivant le bpm de la scène)

noya_widgets.png
Et un widget de barre horizontal. Ce système d’objet / widget ca sert à quoi ? A visualiser une information provenant de l’objet comme le volume, l’avancement de la lecture dans le fichier… (Exemple avec le volume 🙂

Les portes de l’imagination sont grandes ouvertes 🙂


Noya – ca sort du son !


Du son !

La première démo jouable de Noya est disponible. Récapitulons les dernières nouveautés :

  • utilisation de PortAudio pour la lecture des sons. Je rencontre quelques soucis avec alsa/dmix : le code du paquet debian serait à priori pas assez à jour, ce qui provoque l’impossibilité de récupérer un périphérique de son valide si un logiciel de son est déjà actif. Nous revoilà dans l’ancien temps…
  • utilisation de libsndfile pour la lecture de fichier wave
  • et surement l’utilisation de SRC pour le resample des fichiers avant l’utilisation

Une des étapes de Noya est de travailler sur des scènes. Une scène représentant une configuration des objets disponibles (voir le fichier de configuration de la scène “demo”). A l’aide d’un format de fichier INI, on décrit facilement une scène. Ce n’est surement pas le format final, mais c’est lisible et facilement générable par un automate, et par Noya dans un mode futur nommé “live composition”.

En attendant, voilà une capture de la dernière démo :
Noya avec la démo


Noya – état du matériel, et capture d’écran !


On va faire un tour vite fait du matériel déjà acquis :

  • OK – Table en verre de 105cm
  • OK – Caméra firewire au format IDCC : Modèle Unibrain Fire-I, 109.00€
  • OK – Carte d’acquisition Firewire (qui marche sous linux) : Macway 3 port PCI, 12.90€
  • OK – Vidéo projecteur bas de gamme : Mitsubishi XL1U, 200.00€
  • ECHEC – Projecteur infrarouge LED : pas assez puissant pour l’acquisition en dessous de la table…

Il reste a acheter :

  • un film de verre pour rendre la table “mat”
  • un projecteur infrarouge (une ampoule ? un filtre ?)
  • un miroir pour la projection de l’image du vidéo projecteur sous la table

Bref, en attendant, voilà une capture d’écran de reacTIVision + noya :

Noya + reacTIVision


Noya – composition musicale interactive


Je vais vous présenter Noya, un projet de composition musicale interactive.

Tout le monde a vu les vidéos de la Reactable, utilisée assez souvent pour faire de la musique électronique. Björk l’utilise entre autre lors de ces concerts. On trouve aussi pleins de projets de table “multitouch”, permettant juste l’acquisition de plusieurs curseurs. Un groupe d’étudiant a aussi fait un projet de fin d’année basé sur le même concept, mais cela ne reste qu’un “jeu”… J’avais déjà commencer un test avec Python, mais pour du logiciel proche du temps réel, j’ai rencontré pas mal de soucis… que j’ai décidé de tout refaire en C.

L’idée du projet Noya est de réaliser une table interactive utilisant le concept d’acquisition de la Reactable, mais en générant de la musique type “séquenceur”. Un cube représente un type d’objet :

  • un sample : un son en boucle
  • une liste de sample sur 8 mesures : (exemple : AABCAABC, si A, B et C sont différents samples)
  • une zone d’effet : volume, flanger, chorus…

A ce jour, Noya utilise :

Je pense me tourner sur le choix de PortAudio pour jouer les sons… Je posterai une petite capture d’écran plus tard 🙂

Rendez-vous sur le site web de Noya : http://noya.txzone.net


Retour à la source.


Back from outer space.

Voilà quelques années que le blog était fermé. Mais depuis plusieurs semaines, l’idée me démangeait à lui redonner vie. Je voulais retrouver un espace pour raconter l’avancement des nouveaux projets, que ce soit la fameuse table de création musicale : Noya, le client jabber web² déjà abandonné Nounours, ou encore le fabuleux système de fichier P2P Peerfuse mené par Romain (tu pourrais faire une bannière plus “jolie” non :).

Sans compter la suite de JeuxLibres, Pida qui me perverti de temps à autres à faire du code pas très catholique ! Je vais bosser oui oui… Mais je termine Spore avant… Et puis toi, va te remettre à blogguer hein !

C’est tout.